Actualité

La famille royale célébre un heureux èvènement le dimanche prochain

samedi 18 novembre 2017 | مملكة بريس

La famille royale célébre un heureux èvènement le dimanche prochain
R.maache
La Princesse est présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, qui a fait de l’action climatique et de la diffusion de la culture environnementale , tant au Maroc que dans d’autres pays.
D’ailleurs, cette célébration coïncide avec la fin des travaux, jeudi, de la 23ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23), durant laquelle Lalla Hasnaa a participé. Annonce Mamlaka presse
Une COP où la princesse a représenté le roi Mohammed VI à la cérémonie d’ouverture du segment de haut niveau . Cette cérémonie a été précédée par une réunion informelle des chefs d’État et de gouvernement présidée par le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.
La COP23 s’est ouverte le 6 novembre à Bonn, en Allemagne, et a été marquée par le transfert de la présidence marocaine de la COP aux Fidji. A cette occasion, le Maroc a confirmé son engagement à poursuivre son action pour le climat en vue de conforter les résultats concrets réalisés sous son mandat à la tête de la présidence de la COP22. Annonve la même source
Toujours lors de cet événement planétaire, la Princesse Lalla Hasnaa, a co-présidé, avec Patricia Espinosa, Secrétaire Exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), la session de haut niveau de la COP23 dédiée à la journée de l’Éducation sous le thème »Partenariats mondiaux pour lutter contre le changement climatique à travers l’éducation ».
Durant cette session , Lalla Hasnaa a prononcé un discours dans lequel elle a affirmé que, depuis son accession au Trône, du roi Mohammed VI a inscrit la protection de l’environnement au cœur du développement du Royaume, précisant qu’une étape solennelle a été franchie en 2011 lorsque le droit à un environnement sain et au développement durable a été consacré par la Constitution marocaine.
Toujours dans le même cadre , la Princesse Lalla Hasnaa, a présidé la cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente entre le secrétariat exécutif de la CCNUCC et la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement.
Plusieurs activités ont marqué l’agenda de la Princesse Lalla Hassna durant cette année.
Le 6 mars, elle a présidé, à Skhirat, la cérémonie de remise des « Trophées Lalla Hasnaa Littoral Durable » au titre de la deuxième édition (2016), au cours de laquelle elle a remis les Trophées aux lauréats en récompense aux projets remarquables contribuant à la protection du littoral et encourageant les comportements socialement et écologiquement responsables.
Par ailleurs, en septembre dernier, la Princesse Lalla Hasnaa avait visité le « Vancouver Aquarium Marine Science Centre » (Centre des sciences et recherches marines de Vancouver).
La Princesse avait visité le Laboratoire des zones humides (Wet Lab Classroom), ainsi que la salle dédiée aux ateliers d’apprentissage et de sensibilisation des enfants à l’éducation environnementale et à la protection de la biodiversité marine.
Auparavant, Lalla Hasnaa, a pris part, à la même cité, en tant qu’invitée d’honneur, à la cérémonie d’ouverture de la 9ème édition du Congrès mondial de l’éducation à l’environnement (WEEC 2017).
Aussi, la Princesse Lalla Hasnaa, a procédé, le 27 octobre, au lancement de la deuxième phase des travaux de réaménagement du jardin d’essais botaniques de Rabat.
Le 25 du même mois, la Princesse Lalla Hasnaa, a présidé, au siège de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) à Rabat, la séance inaugurale de la 7ème Conférence islamique des ministres de l’Environnement, qui s’est tenue sous le Haut patronage du roi Mohammed VI.
Outre ,Lalla Hasnaa est fortement impliquée dans des activités à caractère social au profit de la jeunesse démunie, handicapée et en difficulté, à travers l’association marocaine des villages SOS-enfants.
Elle se trouve aussi à la tête de plusieurs autres ONG, notamment l’Association Marocaine de lutte contre la myopathie, l’Association marocaine d’aide à l’enfant malade (AMAEM), l’Association Al-Ihsane, la Ligue nationale des femmes fonctionnaires des secteurs public et semi-public et la Société marocaine d’archéologie et du patrimoine (SMAP).

AVIS DES INTERNAUTES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SONDAGE

    • Vous être pour ou contre le festival Mawazine ?

      Résultats